Maison de l'Urbanisme Famenne-Ardenne
Rue de l'Ancienne Poste 24 6900 - Marloie Tél. 084 45 68 60 - Fax. 084 45 68 61 - info@mufa.be

Workshop Université internationale de printemps

Du 23 au 28 avril 2018, 30 étudiants en urbanisme des universités de Tunis, Lausanne, Liège et Louvain-la-Neuve se sont retrouvés à Marche-en-Famenne pour le Workshop de l’Université internationale de printemps en urbanisme. Le thème de cette semaine d’étude? La zone commerciale de la Pirire (mobilité, liens avec le centre-ville, etc.). Au terme de cette semaine, les 5 équipes internationales et interdisciplinaires ont présenté leur projet à un jury pour la requalification à moyen et long terme de cette zone. Un Grand Prix a été décerné à l'un d'eux!

La semaine s'est ponctuée par une conférence de Jean-Pierre Charbonneau, conseiller en politiques urbaines et culturelles dans différentes villes françaises, expert dans "La requalification des entrées d'agglomération".

La MUFA était partenaire de cet évènement et membre du jury. On vous en dévoile le contenu ici!

5 Prix ont été distribués, dont un Grand Prix! Résilience et durabilité du projet, originalité et faisabilité du projet, intégration des différentes échelles spatio-temporelles et des problématiques, clarté du projet et qualité graphique du rendu étaient les thématiques.



Groupe 1/NOUVELLE PLACE AUX FOIRES

La Pirire est délimitée d’une part par la route Marche-Rochefort et d’autre part par la route Marche-Marloie. Le projet souhaite relier ces deux axes, en passant par une nouvelle Place aux Foires et une trame verte sur la zone. Cette nouvelle Place aux Foires devient une nouvelle entrée de ville, un nouveau lieu d’échanges, de co-working, d’artisanat, de bureaux.



Groupe 2/MARCHE L'INCONTOURNABLE

Pour rendre Marche incontournable, les étudiants proposent de créer une route à l'arrière des commerces afin de distribuer ceux-ci. La zone de la Pirire peut accueillir des activités de loisir, ou encore un Ravel, pour amener ensuite les usagers à se rendre dans la centre par la continuité du Boulevard urbain. Le rond-point est occupé par un hôtel, pôle d'accueil de la ville.



Groupe 3/WOOD VALLEY

L’idée du projet est de donner à la Pirire le rôle de vitrine de Marche, grâce à son implication dans le commerce du bois. C'est donc de créer un lien entre l'usine existante de Marloie et une usine de transformation du bois, fabrication et vente de produits dérivés, artisanat, formation. En parallèle à cette intention, le projet souhaite développer un tram pour créer une connexion entre Marche, Marloie et Hargimont. Le rond-point de la Pirire est traité par l’implantation de la caserne des pompiers, caserne circulaire pour sa visibilité.



Groupe 4/COUTURES URBAINES

Le diagnostique met en évidence des ambiances avec des points de jonction, comme l'échangeur de la N4. Le projet souhaite donc intervenir sur cet échangeur pour relier les espaces grâce à des COUTURES URBAINES multiples. Souhait de prolonger la piste cyclable du Boulevard urbain entre les 2 rond-points, placer des parkings le long de la rue et gérer les espaces entre commerces comme des parkings-jardins, mettre en place un parking multimodal avec un réseau de bus pour accéder au centre-ville, réaliser une coulée verte de l'hopital à l'athénée, proposer des modes de transports doux sont autant de propositions faites par le groupe.



Groupe 5/RELI-LIEN-CE/GRAND PRIX

Différents éléments sont mis en évidence lors du diagnostic: la connexion avec Marloie, le Boulevard urbain, l'échangeur de la N4, les 2 entrées, la zone de la Pirire. Dans un premier temps, les intentions sont de créer des espaces vert vers Marloie, agir où c’est possible (sur les espaces publics), réduire la vitesse à 70km/h sur la N4 pour assurer une entrée lente sur le rond-point de la Pirire, rendre cet échangeur/rond-point (le trèfle) un espace utilisable, valoriser les chemins existants, mettre les 2 points haut en valeur grâce à une ouverture paysagère. Dans un deuxième temps, les intentions sont de travailler sur l’aspect forestier et de production à l’échelle piétonne, d’amener une agriculture de transition vers la ville, de créer un espace forestier à cette entrée de ville, d'amener de la mixité (commerces, logements, …) et de la porosité dans la zone de la Pirire,de créer un parc urbain continu depuis le centre vers l’entrée de ville, d'agir sur un revêtement de sol identique pour créer cette continuité, de travailler sur l’éclairage de la zone, d'équiper la zone avec des vélos, ...


 

TV Lux était présent cette semaine-là. Visionnez le reportage ici

 

© 2014 Cyber-web.be